Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2020-02-19T20:33:38+01:00

Dérapage démocratique

Publié par C. Roger
Dérapage démocratique

Suite aux graphitis sur la façade de sa maison, Josselin Chouzy a porté plainte et réagit ainsi : "Ma famille est impactée, ....C'est embêtant pour ma famille .... mes enfants n'ont pas subir cela parce que je m'engage, comme d'autres s'engagent dans les organisations syndicales, les clubs de foot etc. Moi mon engagement c'est d'être au service des concitoyens".

Je comprends tout à fait le point de vue du candidat, son ressenti personnel et surtout son souci de préserver ses proches. Je le comprends d'autant plus que j'ai subi la même mésaventure, en 2013, à quelques mois aussi de l'échéance municipale de Mayenne. Pas de graphitis, mais plusieurs kilos de yaourts et d’œufs étalés sur toute la façade, portes, fenêtres, murs à enduits grattés, boîte à lettres .... Ce n'était pas des opposants à un parti gouvernemental puisque je n'ai jamais été affilié à aucun parti ? Aucun message politique donc, plus une volonté certainement d'intimidation.

Si j'ai choisi, comme M. Chouzy de porter plainte, j'ai décidé de ne pas médiatiser l'affaire pour ne pas donner de crédit, ni de l'eau au moulin des auteurs de ces actes de vandalisme que rien ne justifient.

Espérons pour M. Chouzy que la police soit plus efficace dans cette dernière affaire que pour mon cas personnel, puisque je n'ai jamais eu le moindre retour, suite à ma plainte.

Retrouvez, ci-dessous, la demi page, consacrée à cette épisode de 2013, dans mon ouvrage : "20 ans dans la comédie politique".

Chap 13 : La Politique de façades du centre-ville    
Le mur des lamentations

En ce 1er octobre 2013, il fait encore nuit quand je sors prendre le journal dans la boîte à lettres. Tournant la clé dans l'obscurité, il me semble palper une matière visqueuse et même gluante. Je n'y prête pas plus d'attention. Revenant vers la maison, je découvre une fenêtre recouverte d'une grande tâche mi-blanc mi-jaune. Dans un premier temps, je me dis que ce doit être un reflet qui vient de l'intérieur. Suis-je bien réveillé ?

Je me dirige alors vers la maison pour allumer la lumière. En prenant la poignée de la porte, celle-ci me colle à la main. Je renifle aussi un parfum de fraise-framboise. Un instant, je me frotte les yeux pour m'assurer que je ne rêve pas. La lumière allumée, se découvre un ensemble de murs, portes et fenêtres maculés d’œufs cassés et de yaourts aromatisés.

Pour ce ravalement de façade nocturne, les auteurs n'ont pas lésiné sur la matière, plusieurs kilos ; certainement des produits locaux et écologiques. À noter, leur souci du détail, aucun mur de la façade n'a été oublié... Nous sommes à 6 mois des élections. Le maire vient d'annoncer une plainte contre la minorité et on m'offre un ravalement de façade ! Elle est pas belle, la vie d'opposant ?

  Conclusion, un peu facile : on ne fait pas d'omelette sans casser d’œufs.

Toute la façade, portes, fenêtres, murs à enduits grattés à refaire, boîte à lettres .... maculés d'oeufs et de yaourt ...

Toute la façade, portes, fenêtres, murs à enduits grattés à refaire, boîte à lettres .... maculés d'oeufs et de yaourt ...

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog